La ‘bonne vie’ n’est pas une destination, elle est une direction.
C’est un processus de mouvement dans une direction.

La ‘personne qui fonctionne parfaitement’ utilise ses capacités et ses talents, réalise ses ressources et avance vers une complète connaissance d’elle-même. Rogers a proposé 5 caractéristiques majeures de la personnalité qui concernent ‘la personne qui fonctionne parfaitement’ :

1. Ouverture à l’expérience
Être ouvert à l’expérience est le contraire d’être sur la défensive. Cet individu est capable de ressentir ce qui se passe à l’intérieur de lui, d’être éprouvé sans être menacé. Il est conscient de ses propres émotions mais n’essaie pas de les supprimer. Il travaille sur ses émotions et les admet dans la conscience.

2. Vie existentielle
C’est la capacité de vivre pleinement chaque moment de son existence. Un autre aspect de la « vie existentielle » est que le « Soi » et la personnalité de l’individu émergent de l’expérience. Ainsi la personne apprend à faire confiance à son vécu plutôt que d’en avoir peur. Aussi le vécu éprouvé devient-il la force qui façonne la personnalité.
La ‘personne qui fonctionne parfaitement’ est flexible, adaptable, spontanée et tolérante. Elle découvre la structure de ses expériences en les vivant.

3. Confiance organismique
La ‘personne qui fonctionne parfaitement’ fait confiance à ses expériences organismiques comme sources d’information valables pour décider ce qu’elle devrait faire ou non.
La ‘confiance organismique’ désigne l’habileté à consulter et à accepter ses propres expériences internes comme principale base de référence pour la prise de décisions.

4. Liberté expérientielle
La personne est consciente de jouer une grande part dans le façonnement de son propre monde, qu’elle n’est prisonnière ni de son destin, ni des circonstances, ni même de son hérédité.

5. Créativité
Cette créativité ressort dans ses actions, ses projets, son goût, ses idées et sa façon de vivre. Elle vit en harmonie avec sa culture mais, en même temps, donne satisfaction à ses plus profonds besoins et refuse de se conformer à des rôles conventionnels ou imposés.
Elle s’adapte facilement au changement des conditions de son environnement, sans être très conformiste ; elle est à la fois dans et en dehors de la société à laquelle elle appartient

*Firouzeh Mehran, La psychologie positive

Share Button

Laisser un commentaire