La vie est un terrain d’expérimentation.
Chacun est unique et crée son propre chemin. 

Le chemin d’évolution traverse différentes phases qui conduisent à libérer l’âme de ses entraves et élever la conscience.

Le processus n’est pas linéaire. Il se fait par un mouvement d’allers retours entre les émotions, les croyances, les ombres et les lumières pour libérer l’âme de ses fardeaux. Les principes du processus reposent sur une observation impartiale, sans jugement ni commentaire, et une attention vigilante à ce qui vit en nous. Il amène de la conscience. Il n’y a pas de guérison sans prise de conscience.

Nous avons à nous déconditionner de ce que nous croyons être et de ce que nous voudrions être. Nous lâchons les croyances, les masques revêtus par peur de déplaire, d’être différent. Nous lâchons les loyautés transgénérationnelles, religieuses et autres, les sacrifices, les auto-sabotages et auto-punitions, les résignations. Nous sortons de toutes les matrices limitantes. Nous lâchons prise de l’ancien paradigme de la souffrance.

Avec cette observation et attention, le mental s’apaise et  le contenu de notre inconscient peut remonter vers la lumière qui, par le pouvoir de l’amour, le transforme. Connectés à notre cœur, notre âme et à la Source, l’ego n’a plus de pouvoir. Il n’a de pouvoir que lorsque nous sommes déconnectés de la Source, de notre lumière, de l’essence de notre âme.

Nous entrons dans la Nouvelle Terre, la Nouvelle Conscience dont les énergies sont déjà présentes sur la planète.

Nous accueillons avec amour et bienveillance notre incarnation en revenant pleinement dans notre corps. L’amour amène du baume sur les blessures.

Nous reconnectons à notre âme et  suivons ses inspirations. Nous laissons manifester ses dons divins.

Nous retrouvons notre état originel de simplicité, de spontanéité, d’unicité et de pureté. Nous nous donnons les autorisations d’être heureux et dans l’abondance qui est notre droit divin.