Enfant, la beauté de la nature m’enchantait. Je suis née dans les bois, dans un lieu sauvage de la campagne haut-saônoise. J’ai eu cette occasion d’avoir une enfance en pleine nature, dans une grande liberté. La vie s’écoulait tranquille au rythme des saisons. Mes racines étaient ancrées dans la terre. La nature m’offrait ses jeux, ses richesses.

Après des années de course effrénée dans le travail et la consommation, j’ai la chance aujourd’hui de pouvoir retrouver la nature sur une magnifique île polynésienne, Moorea.

Aujourd’hui, nombre de mes croyances limitantes se sont envolées pour laisser la place à une vie plus simple et légère où chaque jour je me laisse guider par mon âme. Même si je ne comprends pas toujours les expériences vécues, je fais confiance. Je sais que la Vie est plus forte que tout et qu’elle est une amie bienveillante et chaleureuse. Elle veut toujours le meilleur pour moi, même si parfois je nommerais le meilleur autrement. Et maintenant, j’ose réaliser mes rêves.

Mon chemin jusqu’à aujourd’hui a été celui de retrouver mon identité spirituelle. Inlassablement, infatiguablement, je poursuis la route et chaque jour, je grandis en force intérieure pour être créatrice de mon nouveau monde, de ma nouvelle terre.

Je suis allée à ma rencontre, j’ai appris à m’écouter, m’observer, me rassurer, me consoler, me plaire et enfin m’aimer. La honte, la culpabilité et la peur d’être imparfaite aux yeux des autres se sont dissoutes dans le creux de mon cœur.

Sur ce chemin spirituel, ce qui m’a le plus surprise est que je me suis ancrée de plus en plus dans la matière. J’ai commencé à aimer la matière plutôt que la rejeter.

Merci Terre-Mère de m’avoir permis cet enracinement merveilleux en ton sein. Merci Père Soleil pour toute cette lumière qui éclaire mon chemin.

Les pieds dans la Terre, le Soleil dans le cœur et la tête dans le Ciel.

Share Button

Laisser un commentaire