Par un beau jour de 2007, mon âme a poussé un cri d’alarme. Elle voulait exprimer ses besoins et ses dons. Elle voulait être écoutée. Je ne peux pas vraiment dire que j’étais prête à cela.

Mon âme voulait que je prenne un nouveau chemin, plus spirituel cette fois. Elle voulait que je travaille dans la lumière. J’étais une travailleuse de lumière et il était maintenant temps que je me libère de tout ce qui me faisait souffrir et que je me révèle à moi-même.

Le chemin fut long et ardu pour accepter.  J’avais eu tant de mal à accepter mon incarnation jusque-là. Aujourd’hui, j’ai de la compréhension et de la compassion quelles que soient les expériences traversées.

Mon âme m’a amenée petit à petit à me dépouiller de tout ce qui n’était pas l’essentiel, tous les conditionnements, croyances et émotions limitantes, blessures, engagements, vœux, loyautés, etc. Elle voulait sortir de ces matrices limitantes.

J’ai quitté beaucoup de confort sécurisant et ai été mise à plusieurs reprises dans des expériences d’inconfort et d’insécurité dans tous les domaines de ma vie.

J’ai traversé des nuits noires de l’âme, puis-je dire. J’en suis toujours sortie plus forte avec moins de peurs, de croyances et de jugements sur moi-même.

Dix années après, j’ai senti à nouveau un appel de mon âme pour quitter une fois de plus ce que je venais de reconstruire pendant ces dernières années. A nouveau, j’étais secouée de toute part. Je devais poursuivre autrement une fois de plus. J’ai à nouveau tout abandonner pour aller dans une autre direction. J’ai vendu mon appartement, me suis séparée de tout ce que je possédais. J’ai quitté ma famille, mes amis.

Je suis partie en solitaire en Amérique du Sud pendant sept mois avec mon sac à dos, sans plan et sans connaître un mot d’espagnol. Je lâchai aussi la volonté. Je me suis laissée guider au fil des jours, pas toujours faciles mais j’ai fait de belles rencontres et expériences. Je me suis rapprochée de la Terre-Mère et ai pu communiquer avec elle dans la Vallée sacrée des Incas au Pérou. J’ai pu ressentir auprès d’une source sacrée tout son amour et sa bienveillance à mon égard.

J’ai appris à m’écouter, me consoler, me plaire, m’aimer.  Je m’ancrais de plus en plus dans la matière et commençais à accepter mon incarnation. Ma force intérieure se libérait.

Après une semaine en Egypte où j’ai pu vivre l’expérience magique de nager avec les dauphins,  j’ai senti l’Espagne m’appeler. Une belle terre également, pleine de soleil et de lumière. J’y ai passé quatre mois où j’ai continué la libération de mes conditionnements.

Puis ce fut l’appel des îles. Moorea en Polynésie, terre d’accueil pour mon âme. Née dans un lieu sauvage de la campagne haut-saônoise, la vallée des Mille Étangs, j’avais eu la chance d’avoir une enfance en pleine nature. Je retrouve en Polynésie une nature riche et apaisante. Mon âme y poursuit la guérison de ses blessures pour aller vers la réalisation de sa mission. Je reconnecte aux énergies féminines et à l’abondance grâce à cette nature généreuse.

Mon chemin a été celui de retrouver mon identité de femme libre et aimante ainsi que mon identité spirituelle, être de lumière.  Je suis la créatrice de mon nouveau monde, de ma nouvelle Terre.

Merci mon âme pour l’ouverture et le réveil de l’amour en moi. Je me sens une aventurière, une exploratrice, une messagère de l’amour et de la liberté. Aujourd’hui, mon âme, je suis heureuse de t’accompagner dans ta réalisation.

Merci. Muchas gracias. Namasté. Maruuru.

Je voulais partager sur ce site les belles énergies que j’ai contactées pendant ces voyages avec des photos. J’y ai aussi partagé les aquarelles peintes depuis mes premiers pas en 2004.

Je poursuis avec amour et joie l’accompagnement intuitif et énergétique avec celles et ceux qui ressentent l’appel de leur âme. 

Share Button

Laisser un commentaire